Une petite formule hérétique de KD reprise avec grande joie par Malik Aït-Aoudia et Florence Beaugé

L’esprit colonialiste renaît de ses cendres

colonialismeMalik Aït-Aoudia (MAA) travaille et active taytay, il ne fait pas mystère de ses opinions. Si sa première mission reste de loin brouiller les pistes dans les affaires des crimes contre l’humanité perpétrés en Algérie par des généraux sanguinaires et reste à l’affût de tout ce qui peut remettre en question sa thèse, il n’en demeure pas moins qu’il a un hobby qui, tout en lui permettant de tuer le temps creux, renforce la seule vérité qui l’anime : les criminels et les barbares ne peuvent être qu’islamistes, sales et barbus. Pour ce faire et pour ratisser large auprès d’une certaine opinion, il ne fait pas de distinction entre musulman, disons traditionnel, islamiste radical et terroristes. Tous, une sale race. Il ne fait pas dans les détails et épouse point par point l’opinion des islamophobes dont il s’inspire et nourrit les fantasmes.

Sur les comptes sociaux d’Aït-Aoudia, priorité est donnée aux nouvelles sinistres qui proviennent du monde islamique. Il y collectionne avec une passion de mécène tout ce qu’il peut pêcher de béotisme et bigotisme islamique et le présente sur ses murs comme des œuvres d’art ou de gibier sauvage. Il enrichit sa collection avec les déclarations de laïcs de sa trempe. Tout ce qui comble les ennemis de l’islam, il l’importe illico et l’accroche dans ses salons numériques.

Dernière prise, un entretien accordé par « KD» à la radio d’Europe 1. L’audition religieuse terminée, MAA tombe en pâmoison et court le publier sous le titre éloquent « Kamel Daoud : “Il faut lire beaucoup de livres pour résister à un livre” ». Tout est dit. Et le livre dont il s’agit n’est autre que le Saint Coran. Saisi au bond, le tweet est vite repris par les islamophobes et répandu aux quatre coins de la planète.

Piqué au vif par la formule hérétique, il fallait bien réagir avec les moyens du bord. D’abord, il est triste de constater que des journalistes français considérés naguère comme objectifs et neutres dans leur traitement de l’information, se lâchent et rejoignent le camp de la haine. Parce qu’il s’agit bien de cela. Stigmatiser le Coran et les musulmans dans leur ensemble (puisqu’ils considèrent que le Coran est sacré) au nom de la lutte contre le terrorisme, revient à incriminer tout l’Occident, chrétienté et laïcité avec, dans les crimes d’Hiroshima Nagasaki, pour le Vietnam, la colonisation, les massacres, les enfumages, les génocides dans plusieurs contrées du monde, l’Afghanistan, l’Irak… La liste des crimes est longue. Très longue.

Triste spectacle en vérité. En France, pays des Lumières, des soleils qui nous ont éclairés, meurent et s’affaissent devant nous. Des esprits libres et cartésiens, qui vouaient du respect aux peuples du monde entier, s’éteignent chaque jour. La fleur au fusil, ils se mélangent à la lie d’une idéologie sectaire, raciste et dangereuse. Ils veulent à présent modeler le monde musulman, un tiers de l’humanité, à leur image. Par la force, par l’exploitation et la manipulation du terrorisme, par l’incitation à la violence, par la cooptation médiatique des Arabes de service, par des gratifications et des lauréats indus, etc., ils sont en train de mener l’humanité vers un autre désastre colonialiste. Au bout de leur chemin, l’horreur attend patiemment.

Cela fait 14 siècles que l’Occident tente d’éteindre la lumière du Coran. Les KDa et les MAA, poussières insignifiantes passagères, n’y changeront rien. Les musulmans vaincront le terrorisme et les extrémismes, une épidémie passagère In Challah, avec leurs propres moyens, mais ne vendront jamais leur foi pour un plat de lentille servi par Marianne ou par le Goncourt.

Voici le Tweeter de MAA retweeté par F. Beaugé :

Un petit rafraichissement pour Florence Beaugé seulement…

Colonialisme 1 Colonialisme 2 Colonialisme 3

Et la dernière photo provient du Caire. Le massacre de Rabaâ. La France est grande, mais pas assez pour accueillir en grandes pompes des intellectuels arabes et les entretenir sur les massacres et crimes du général Sissi. Cela paraît peut-être étrange, comme les KD, ils ont des formules assassines à tweeter eux aussi. Ces photos ne se retrouveront jamais chez MAA, et ne Beaugé ne les relayera jamais. Impossible d’émouvoir les islamophobes sur les crimes des gentils laïc. L’horreur ne peut être qu’islamistes…

Sissi égypte

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Islamophobie, Presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Une petite formule hérétique de KD reprise avec grande joie par Malik Aït-Aoudia et Florence Beaugé

  1. khaled dit :

    Il faut juste re-ajuster les mots comme suit:

    —- Il faut lire beaucoup de livres pour COMPRENDRE un livre. —

    Amicalement,
    Khaled

  2. HAOUDJI ANA dit :

    Juste une précision sur l’horrible photo de RABAA . Elle n’est pas l’oeuvre de gentils laics comme vous dites , mas l’oeuvre d’un Islamiste pur jus ; Et oui , Sissi n’est pas Gamel Abdenasser; C’est un islamiste d’un autre genre mais un islamiste tout de meme ; Il ne différé des FM que de la façon de mener la gestion du pouvoir ou pour etre plus juste de la façon dont l’empire voulut que soit gérée la situation dans le plus grand pays arabe; Vous verrez dans quelques temps tout rentrera dans l’ordre avec les wahabites les Qatariotes et autre sous fifres;
    Une seule chose importe pour l’empire barrer la route à la vraie revolution celle des jeunes , des femmes, des laissés pour compte et des laics qui eux ont été tout simplement laminés par le General de pacotille!

  3. Bonny dit :

    Le criminel Sissi est un laico-fasciste pur jus !
    La haine qu’il a de la religion musulmane n’a d’égal que l’acharnement d’éradication des musulmans égyptien !

  4. Djamel M dit :

    Djamel M
    Bonsoir,

    Mon cher compatriote, je ne suis pas de votre avis et je vous trouve un peu injuste, la civilisation française donne encore à l’humanité de grands penseurs comme Jean-Baptiste Botul, Michel Onfray, Eric Zemmour, Michel Houellebecq sans parler de BHL, leurs œuvres valent bien celles de Jacques Derrida, Gilles Deleuze ou Jean-Paul Sartre.

  5. Amar dit :

    Le neveu des Benyounès s’en fiche complètement du sort des millions d’Algériens écrasés par le Régime militaro-mafieux. Il se la coule douche à Paris, dans les grandes Brasseres et les Palaces, avec les Officiers du DRS leurs valets d’éradicateurs.

    L’Hôtel Suisse à Alger, et Hôtel-Restaurant à la Place d’Aligre à Paris-12°, et autres biens immobiliers et plusieurs autres rentes, lui qui a des entrées faciles à Alger comme à Paris…
    Naguère au RCD-le parti des Généraux, puis à l’UDR-S de ses tontons et millionnaires Benyounès….

Les commentaires sont fermés.