Quatre mandats de Bouteflika et le passeport algérien encore bien moins reconnu que celui de nos voisins

passeport algérienLa Tunisie, le Maroc, l’Égypte et même le Mali en proie à un conflit ethnique et religieux sont mieux lotis que l’Algérie dans le classement « Passport Index » évaluant le prestige et la reconnaissance mondiale du passeport. Sur 80e rang, le passeport vert traîne dans le 60e rang. Avec les pays les plus malfamés de la planète. Quand on examine de près le classement, on constate qu’il est accepté sans visas dans 51 pays seulement. En comparaison « sérieuse », la Turquie se classe au 29e rang et ses citoyens n’ont pas besoin de demander des visas dans 108 pays.

Quinze de règne de Bouteflika en concomitance avec le pouvoir de rab Edzayer n’ont pas suffi à nous propulser hors de la zone des pestiférés… En désespoir de cause Bouteflika a élargi le harem qui a droit au passeport diplomatique…

Anecdote

Un jour je me présente au bureau d’enregistrement d’une compagnie étrangère à un aéroport parisien pour remplir les formalités d’embarquement. Je prends ma place dans la file. Il n’y avait que des Gwers (Occidentaux)… J’étais l’intrus… Très vite, j’ai compris pourquoi la file avançait rapidement ; les clients d’Air Algérie le remarqueront les yeux fermés… Les reconnaissant à leurs couleurs, l’agent de la compagnie ouvrait les passeports, jetait un rapide coup d’œil à la page de l’identité et de la photo et les met machinalement de côté avant de passer aux formalités du billet d’accès. Le rythme rapide continua ainsi jusqu’à ce que j’arrive devant l’agent et le lui pose mon passeport algérien sous le nez… Au premier coup d’œil, le jeune l’agent  n’a pas reconnu le pays d’origine, il le prit, le tourna, le retourna en se demandant à voix audible : « À quel pays appartient ce passeport? ». Dès qu’il a lu «algérienne», le bonhomme a eu un brusque mouvement de recul. On était dans les années 90…

Il prit le passeport et disparut dans les bureaux. Cinq minutes après, il revient avec son supérieur et vérifie devant moi le passeport page par page. Ne trouvant rien de suspect, le responsable lui fait signe de terminer les formalités. Cette discrimination ne m’a pas inquiété, l’Algérie, grâce à Nezzar et Benhadj, coltinait une réputation au ras des pâquerette,  ce dont j’avais peur, par contre, ce sont les regards furtifs des autres passagers. Je le devinais et je redoutais les réactions méfiantes. Qu’est que j’allais enduré une fois à bord de l’avion ? J’ai accusé le coup et prié Dieu pour me rassurer. Finalement, le vol s’est très bien passé et j’ai même sympathisé avec un voisin.

Passport Index – World’s passports in one place.

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Politique algérien. Ajoutez ce permalien à vos favoris.