Sous le régime colonial, les femmes de Ouled Naïl s’exportaient à Vichy

Les ancêtres d’Ali Haddad, étaient-ils dans le business…

prostituées au temps colonialCoup sur coup. Le matin j’entends dans les médias qu’Ali Haddad faisait baver les Chinois avec les femmes algériennes qui les attendraient jambes ouvertes, vers le soir, je continue la lecture d’un bouquin et je tombe raide mort sur une calamité du même genre, excepté qu’elle fut à plus grande échelle. Elle avait cours au temps de la colonisation et dura probablement le temps que dura cette dernière. Vers l’entre-deux siècle de la présence française, la traite des femmes algériennes, le mot n’est pas excessif, battait son plein. Des esclavagistes arrachaient les filles en fleur à leurs terres et les expédiaient en France meubler les casinos et les lupanars. L’Administration coloniale, tout comme l’Administration française, bien sûr, n’intervenaient pas.

À Vichy, à l’époque où Coco Chanel, tentait sa chance dans le music-hall — avant son ascension fulgurante dans la haute couture —, il était fréquent de rencontrer, écrit l’auteure, des danseuses aux «tatouages bleus et aux lourds joyaux» qui distinguent la tribu des Ouled-Naïl. E. Charles-Roux, académicienne et lauréate de Goncourt, glosa en bas de la page 134, que cette tribu fournissait en danseuses les cafés maures d’Alger et en prostituées les bordels de la Casbah.

Après l’indignation, la réflexion et en fin le lien avec Ali Haddad… On peut se dire que le comportement scandaleux de ce dernier en Chine n’est peut-être pas tout à fait fortuit. Peut-être que le libertinage qu’il a montré aux Chinois devant la délégation algérienne émane d’un gène familial qui remonte à loin, au moins jusqu’au 18e siècle. Après tout, ne trouve-t-il pas ordinaire de demander à des étrangers de venir forniquer avec des Algériennes? Bien sûr, ce n’est qu’une simple supposition, mais sait-on jamais. L’arbre se reconnaît à ses fruits…

Et comme l’Administration coloniale, notre pouvoir, fermera les yeux. Les femmes officielles elles-mêmes garderont le silence de l’indignité. Qu’elles soient ministres ou responsables dans les organisations de masses. Aucune des femmes proches du pouvoir ne va défendre l’honneur de la femme algérienne. Motus et bouche cousue. On ne s’embrouille pas avec un nabab qui a tant dépensé pour le 4e mandat. Quelqu’un veut-il parier?

– Edmond Charles-Roux, L’irrégulière ou mon itinéraire Chanel. Livre de poche

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Histoire, Hommes du système, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Sous le régime colonial, les femmes de Ouled Naïl s’exportaient à Vichy

  1. Azouz dit :

    C’est toujours un dilemme, répondre ou ignorer les agitateurs et leurs viles provocations.
    Tous comme ils sont incarnent le déshonneur, la provocation et l’obscénité.
    Beaucoup diraient que cette fois, ça en est trop mais au fond, y a-t-il pire que nos morts torturés le plus souvent avant d’être exposés devant les poubelles ?

  2. AMAR BOUZWAR dit :

    Caractéristiques d’une mafia [Selon Wikipédia] sans commentaire!!

    Six caractéristiques définissent une mafia :
    -Structuration de l’organisation qui suppose un engagement réciproque de ses membres et un certain nombre de règles internes.
    -La violence qui est à la fois utilisée pour accéder à des richesses et pour protéger l’organisation par l’intimidation.
    -La mafia a aussi un rôle social. Les mafieux cherchent à avoir des rôles importants dans des activités de médiation sur le plan politique, social ou économique, en particulier pour la jonction entre la sphère légale et illégale.
    -Un ancrage territorial. Ainsi tout en ayant des activités internationales, les mafias cherchent à garder des liens sur leurs territoires d’origine.
    -La coexistence entre les activités légales et illégales entre l’ensemble des ressources de l’organisation. Seule l’Italie, confrontée de longue date aux phénomènes mafieux, a défini le crime d’association mafieuse.
    -Le lien avec les classes politiques et les institutions, soit à l’échelle régionale, soit à l’échelle nationale. Grâce à cette interpénétration, elle arrive à accéder à certaines ressources, dont des marchés publics. Elle arrive dans certains cas à agir en toute impunité judiciaire parce qu’elle monnaie son soutien à la classe politique à travers l’influence qu’elle exerce sur la société.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mafia

  3. AMAR BOUZWAR dit :

    L’avo cate, le géné ral et le dé puté….CANNABIS!

    «La ville est en proie depuis plusieurs semaines à une flambée de violences sur fond de rivalités pour contrôler le trafic de drogue. Jeudi, une fusillade à l’arme automatique a éclaté dans la cité Emile-Cordon, faisant trois blessés, dont deux grièvement à l’abdomen et à l’épaule. Les victimes, âgées de 20 ans, sont les fils de dignitaires algériens – une avocate du barreau d’Alger, un général et un député – qui étaient en vacances à Paris, selon la source judiciaire. Deux d’entre eux ont reconnu être des consommateurs de cannabis, a-t-elle ajouté.»

    http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/des-fils-de-notables-blesses-dans-la-fusillade-05-05-2015-4745877.php

  4. farouk dit :

    « Ali Haddad » est un kabyle, ou est le rapport avec « ouled nail » ??
    « nayliates » étaient des femmes de joie ?? tu es malade ??
    Si tu as des comptes à réglés, ce n’est pas la bon façon idiot !!
    tu n’es qu’un sale con qui sais pas faire la différence entre « mythe » « roman » et « histoire » !
    ouled nail achraf menak ya kalb !

  5. farouk dit :

    Edmond Charles-Roux, L’irrégulière ou mon itinéraire Chanel..
    dans tout l’ouvrage y avait pas le mot OULED NAIL meme pas une seule fois !
    J’aimerai bien savoir si un naili t’a XXXXX, tu sais le truc qu’on ne dit pas !
    fils de pute !

Les commentaires sont fermés.