L’Algérie et les drones de Hamas

Drone Hamas israël (1)Hamas aurait réussi à construire des drones et même qu’Israël l’aurait reconnu. Sur les photos, cette information semble authentique, mais il faut peut-être attendre quelques mois pour en avoir le cœur net. Ces photos font très vite tiquer les Algériens soucieux de leur souveraineté. La question inévitable qu’ils se poseront concerne l’état de l’industrie militaire de leur pays. Si le Hamas a réussi cette prouesse, qu’en est-il de l’Algérie.

Qu’en est-il de notre armée, en effet ? Certes, quelques mois plus tôt en novembre 2014, Hafid Aourag, responsable de développement technologique, avaient annoncé que l’Algérie produit déjà des drones entièrement faits-maison à usage civil et militaire depuis 2010 et qu’elle entreprend à réaliser un drone supersonique en collaboration avec l’Afrique du Sud. L’Algérie avait fait cette annonce sans tapage médiatique ce qui indique un certain degré de maturité diplomatique. Si l’annonce avait flatté l’ego de certains, elle n’a pu dissiper pour autant les réticentes des incrédules. Les images des drones de Hamas ne sont pas pour émousser le scepticisme. L’Algérien a perdu sa liberté et sa souveraineté, mais pas encore sa lucidité. Si un groupuscule avec des moyens de fortune vivant sous domination implacable a pu construire un drone, l’Algérie devait avoir réussi d’autres défis, bien plus grands. Jusqu’à aujourd’hui, l’armée se montre avare au sujet de ses drones, de leurs spécificités et surtout de leur efficacité opérationnelle. En particulier, l’autonomie, le système de navigation, le système de surveillance nocturne, le système de contrôle et la robustesse ne sont pas indiqués. L’option de combat n’effleure pas les esprits tant elle exige un niveau de qualification inexistante pour l’heure (sauf miracle) en Algérie. L’annonce de l’armée laisse à désirer.

Enfin, il faut souligner que cet article ne crache pas sur les progrès accomplis dans ce domaine, tant s’en faut, le drone Amel de Sidi Bel-Abbès et ceux de Blida, quel que soient leurs particularités sont une prouesse indéniable. Il s’agit ici de critiquer le retard. Un retard immense au regard de ce que d’autres pays arabes ont pu réaliser, chez qui, on se rend pour acheter de l’armement militaire…

http://www.afrik.com/algerie-le-premier-drone-supersonique-africain-en-2016

Drone Hamas israël (1) Drone Hamas israël

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans armée. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour L’Algérie et les drones de Hamas

  1. Amar Abou Zouar dit :

    Pour que l’Algérie passe à l’ère des drones, il faut qu’elle passe, avant, à l’ère de la passation du pouvoir entre les générations par d’autres moyens que les lois biologiques et ceux de la jungle.
    En plus, que va-t-ton faire des drones? l’Algérie vole déjà sans pilote 🙂

  2. Bonny dit :

    L’Algérie doit fabriquer des drones et des sous-marins nucléaires !

    • Amar Abou Zouar dit :

      Pour faire ça il faut une VISION stratégique et pour avoir une VISON stratégique il faut
      des gens qui n’ont pas des troubles de vision oculaire ni des problèmes d’obésité égocentrique.
      Avant de fabriquer des drones et des sous-marins nucléaires construisons des hôpitaux pour soigner notre VISION et notre obésité égocentrique. Et en passant, construisons aussi des hôpitaux pour soigner ceux qui n’ont pas les moyens de se faire soigner chez Fafa:
      «Selon les chiffres de l’Institut national algérien de santé publique, le nombre de nouveaux cas de cancer en Algérie est de 40 000 par an» Trois centres anticancer pour un pays de 38 millions d’habitants, un secteur médical corrompu : en Algérie, les cancéreux sont abandonnés à leur sort.»
      http://rue89.nouvelobs.com/2013/09/24/algerie-si-as-cancer-relations-meurs-246008

      « C’est seulement à cause de ceux qui sont sans espoir que l’espoir nous est donné. »
      W. B.

  3. swiss leaks dit :

    J’ai cru rever el watan ce matin , lisez en dites moi que ce n’ est pas mediapart http://www.elwatan.com/actualite/baltaguia-un-metier-comme-un-autre-29-05-2015-295943_109.php

  4. supplicié dit :

    Le chomage , l’ appat du gain , l ‘argent facile et la cupidité sont les principaux facteurs qui caracterisent le candidat baltaguis(barbouze).Autant dire que c’ est une strategie planifiés par le pouvoir pour mieux controler la société.Ne dit on pas que pour gouverner un peuple ,il faut l’ affamer.

  5. supplicié dit :

    salut el erg echergui mais on ne trouve pas trace du dernier article

    « Le mémorial de l’après-janvier 92 ». La machine nous reponds : Rien de trouvé

    Toutes nos excuses, mais la page que vous demandez est introuvable. Essayez de lancer une recherche.Qu’est ce qui se passe? ? ?

Les commentaires sont fermés.