Pouvoir, opposition et les années perdues

Oui, oui, salut vous aussi!

Oui, oui, salut vous aussi!

Les bien-pensants du pouvoir doivent se contorsionner pour trouver un côté positif dans l’actualité en ce début d’été particulièrement chaud. La canicule étouffante n’est en rien dans le malaise diffus. Peugeot, Tibhirine, la dévalorisation du dinar, le crash d’Air Algérie…, une série de mauvaises nouvelles a entrelardé l’actualité sans bien sûr faire réagir les autorités, passées grand-maîtres de l’illusionnisme et de l’abstraction. Elles accusent les coups et passent en mode bouche cousue. Artifice infaillible. Ne jamais sortir du bois, seulement si l’orage prend de la vigueur et promet une dévastation. Garder le silence à tout prix, laisser passer l’indignation, laisser les médias jaser, laisser la rue s’user. La république tourne à l’inertie, à l’énergie négative et les slogans creux, absorbe ses échecs et se fait belle avec ce qui reste de la force en attendant la toilette du FMI. Le pouvoir du spectacle et les regards insouciants. Les faits ont de quoi évoquer mille et une scènes oniriques.

Le défilé des vagues incessantes s’émousse en cours de route, ou se casse les crêtes sur le rocher de la peur. L’écume revêche de la mer agitée, génération après génération, se forme, gigote et disparaît entre les débris de sa pollution et le bois pourri des épaves. Les biens nés, installés dans leurs beaux bahuts au-dessus des hautes falaises regardent le spectacle sans percevoir sa violence. Le bruit des vagues seul chatouille leurs oreilles.

L’opposition. Celle-là ! Le culot n’est pas son fort. La comédie divine, oui. Souvent entre deux vagues majeures. Leur radeau de fortune, homologué (il faut le dire), n’est pas mal, croit-elle, puisque le puéril chichi ne change rien, ne fait pas de grosses vagues. Elle soulève les critiques dans les grandes occasions, elle rassemble ses forces avec les moyens de bord. Sans sueur ni sang. Apathie disent certains. Peur de la guerre, assurent d’autres. Oui, mais, si elle confond pacifique et apathique, comment voir l’horizon par-delà les grosses vagues? Le creux des houles convient-il aux gens dignes ? Point d’affrontement frontal. Le combat politique se réduit aux communications platoniques ou les déclarations équivoques. La plus faible foi dit un hadith saint. Et c’est ainsi que le troc a eu lieu. Au lieu de l’envergure et la trempe, les opposants de bonne foi ont pris du poids en excès…

Embourgeoisés jusqu’aux bajoues, suprême marque de l’embonpoint et du farniente, les cadors de ce milieu exposent leurs panses dans le confort des sofas douillets ou, à l’occasion, dans l’ambiance festive des rassemblements insipides de plus en plus clairsemés. Cela fait un bail que la mondanité et les cérémonials de ce « milieu » ont éclipsé le combat et pervertit les derniers espoirs. Les derniers revers du pouvoir pouvaient pourtant faire parler les muets et ranimer les morts.

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans idée fortuite, Politique algérien. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Pouvoir, opposition et les années perdues

  1. Amar dit :

    Qui commande en Algérie?

  2. said dit :

    vous faites fausse route ou vous le faites exprés il ne s ‘agit point de jihadisme, ni de religion .Les gens qui commettent ces actes de violence le font parcequ ils ressentent une profonde injustice et du mepris.Injustice commis par leur gouvernement qui soutient les regimes despotiques et permets à des juifs français d ‘aller en israel combattre les palestiniens et de revenir en France la fleur au canon , C’ est incroyable , on voit sur des chaines de tele françaises, des jeunes appelés juifs de retour d’ israel qui parlent , avec hypocrisie de paix et d’ amour, alors qu’ ils ont partcipes a des operations militaires à ghaza et dans le golan occupé, qui accusent les arabes de France d ‘importer le conflit en……France de qui se moque t on? .Il faut etre coherent si des juifs français vont en israel passer leur service militaire et par consequent tuer des palestiniens , il ne faut pas s’ etonner que des français de confessions musulmanes partent egalement au moyen orient combattre les regimes sanguinaires .Si les occidentaux cessaient leur soutiens aux regimes illegitimes arabes et s’ ils interdisaient à leur ressortissant juifs de partir en israel passer le service militaire, ils n ‘existeraient plus de terroriste.Les gouvernements occidentaux permettent à leur resssortissant juif d ‘aller tuer des palestiniens en Israel sous couvert du service militaire et , comble de l’ ironie, ils poussent l ‘outre cuidance jusqu’ à accuser les arabes de france d’ importer le conflit en france ! ! !ce sont donc bien les autorités françaises et isreliennes qui ont decides d ‘importer le conflit en France .Conclusion ce n’est point de jihadiste , mais de gens qui se revoltent contre les injustices.

Les commentaires sont fermés.