Les principes flasques des islamistes modérés et leurs cousins germains

Boko-Haram-ViolenceFace aux dangers du néo-terrorisme, les sensibilités politiques en Algérie campent dans de vieux réflexes.

Les laïco-éradicateurs (civils et militaires), dont le Général Maïza en est l’un ds chefs de file,  pointent la politique de réconciliation de Bouteflika pour expliquer la persistance des foyers terroristes. Ils se mordent les doigts d’avoir été écartés et empêchés de continuer la politique du tout sécuritaire et d’en finir avec le terrorisme. Les éradicateurs n’y vont pas avec le dos de la cuillère, la fin justifiant toutes les dérives, toutes les exactions sont permises, les droits de l’homme et la justice doivent être mises sous-séquestre. Au-delà de leur cruauté et leurs crimes, au plan politique, cette coalition va un peu trop vite en besogne. Elle occulte la volonté de l’armée, antérieure à Bouteflika, de négocier avec les islamistes du FIS pour faire cesser les armes. La politique d’errahma de Liamine Zeroual fut l’ancêtre de la réconciliation d’Abdelaziz Bouteflika qui de toute façon ne pouvait prendre de décisions majeures sans l’aval des décideurs…

De leur côté, aujourd’hui, les réconciliateurs d’antan lambinent, les islamistes modérés biglent et atermoient à l’annonce des attentats sanglants. Froids ? Ils attendent la fin du spectacle pour conclure. Ivan Pavlov aurait juré qu’il a affaire à une circonspection conditionnelle et conditionnée. Sigmund Freud, quant à lui, aurait hésité entre une  agnosie et une perte pathologique de la sensibilité, induite par une compassion religieuse excessive. Comme des chats échaudés craignant l’eau froide, ils ont joué dans leurs analyses réservées sur plusieurs tableaux excepté celui de condamnation ferme et sans appel du terrorisme.

Tant qu’un frère ou un proche n’est pas victime d’un attentat aveugle ou visant les militaires, rien ne presse, il n’y a pas lieu de condamner les attentats, pas d’indignation ou du bout des lèvres. À leurs yeux, les terroristes ou bien ils sont dans une logique de « vengeance humaine » ou bien ils sont manipulés. Ils disent : « gardons-nous de céder aux chocs et aux émotions, c’est voulu ». Seules les victimes des tyrans valent le requiem et la compassion. Si une partie doit être blâmée dans les attentats, ce serait le Pouvoir quand bien même l’image de l’islam se défigure et quand bien même l’objectif avoué des groupes terroristes actuels est d’offrir l’Algérie sur un plateau d’argent à des fous du Moyen-Orient. Patriotisme ? Fierté ? Passez une autre fois, comme disent le dicton.

À l’instar des éradicateurs, leurs émules dans la tyrannie et la violence sans merci, les maîtres spirituels des néo-djihadistes, dont les prédicateurs radicaux «fréquentables», continuent de bénéficier auprès de ce vaste milieu d’une immunité morale parfaite et d’un respect quasi militaire.

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Islamisme, Terrorisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les principes flasques des islamistes modérés et leurs cousins germains

  1. Narimane dit :

    On ne sait plus qui fait quoi, le pouvoir à force de jouer à machiavel a fini par creer un monde demoniaque parallele qu’ il ne controle plus .Mais j’ ai cru comprendre que lorsque Zeroual avait negocié avec l’ AIS c ‘etait surtout pour permettre , entre autre aux agents du pouvoir ,qui avait infiltrés les groupes terroristes de s ‘en sortitr sans trop de degat et pour les terroristes d ‘echapper à de quelconquespoursuites ou de represailles Pour l’AIS c’ etait egalement pour eviter d’ autres drames à la population meurtrie .Bouteflika n’ a fait qu ‘enteriner les decisions de reconciliation prise par l’ etat major.Je me trompe?La malediction de nos martyrs nous poursuivra encore longtemps pour avoir trahis le serment du 1er nov 54.Larbi benmhidi etait aussi un visionnaire lucide.Nous sommes devenus des androides.

  2. Boudali dit :

    Algerie l ’empire des esprits des tenebres, ils te tuent et ils baptisent un aeroport ou un edifice public en ton nom.

  3. said dit :

    Les terroristes sont partout là ou les soupçonneraient jamais . Fabricants de Cachir, Boissons fromages,medicaments,entrepreneurs, restaurateurs , patissiers, boulanger,etc . si l ‘on se penche sur les conditions dans lesquelles ils fabriquent et transportent ces produits, on saura leur degrés de dangerosité, de perversion criminels et leur cupidité.Observez! il suffit simplement d’ ouvrir les yeux et de regardez autour de vous

Les commentaires sont fermés.