Le capitaine Chouchane appelle au soutien urgent à l’armée

Capitaine ChouchanePour la première fois, le capitaine Ahmed Chouchane, célèbre opposant à la junte militaire et aux janviéristes, en exil depuis les années 90, apporte un soutien ferme à l’actuel état-major de l’ANP et demande au peuple, aux partis et aux troupes de lui témoigner une solidarité sans faille. La série des dernières nominations officielles intervenues à la tête de différents services de sécurité, explique ce revirement historique dans sa position. 

Tout en se félicitant, le capitaine Chaouche affirme que l’état-major est en train de procéder à une purge radicale et saine dans les structures névralgiques de l’armée et de l’État. Il aurait décidé de se débarrasser des éléments nuisibles qui, depuis le début des années 90, ont pris l’armée et le pays en otage. Ces mesures seraient un acte d’une portée historique et la plus la grande gloire jamais accomplie par l’ANP depuis l’Indépendance. Ce serait la première fois que l’armée rallie le camp du peuple et s’aligne sur les valeurs de Novembre-54. Ce faisant, il recommande la plus grande vigilance contre les tentatives de zizanie et de déstabilisation au sein de l’armée.

Le cofondateur du Mouvement algérien des Officiers libres interpelle également à cette occasion les officiers de l’armée à tous les niveaux ainsi que les soldats et les exhorte à serrer les rangs derrière leur état-major. Car, prévient-il, les ennemis de la nation ne vont pas lâcher le morceau pour autant. Ils se sont déjà déployés sur le terrain. La recrudescence soudaine des opérations terroristes comme celle d’Aïn-Defla, a un lien direct avec la nouvelle orientation de l’ANP, assure le capitaine.

Dans le même appel, le capitaine Chouchane invite  le peuple et tous les partis et les forces vives. Il les incite à oublier les erreurs passées de l’armée et à lui apporter leur soutien le plus ferme. La conjoncture est sensible et l’occasion de mettre le pays sur les rails est exceptionnelle.

Pour rappel le capitaine Chouchane a eu un comportement remarquable au début de la décennie noire. Il refusa la mission de l’infiltration des GIA aux côtés de Zitouni, une mission contraire à la morale que lui ont demandée les faucons du DRS.. Connaissant les conséquences d’un refus, il feignit d’accepter et demanda une permission de quelques jours. Il gagna l’Angleterre et ne revu jamais les généraux. En exil, il relatera avec courage sa maventure et dénoncera les généraux sanguinaires et leurs maîtres qui, au nom de la lutte contre le terrorisme, ont dévoyé attributs et doctrine de l’ANP, mis le pays à feu et à sang pour piller ses richesses…

https://youtu.be/sba0Ze_jzIs

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans armée, DRS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le capitaine Chouchane appelle au soutien urgent à l’armée

  1. Amar dit :

    La recrudescence soudaine des opérations terroristes comme celle d’Aïn-Defla, a un lien direct avec la nouvelle orientation de l’ANP, assure le capitaine.

  2. Iskander dit :

    Il n’est pas le co-fondateur du MAOL.

  3. Djamel M dit :

    Bonjour,
    Apparemment nous sommes à la veille d’un chamboulement majeur ce qui est en même temps exaltant et effrayant au regard aux problèmes qui se posent à tous les niveaux et dans tous les domaines. Les officiers du MOAL, du moins ceux de l’extérieur, demandent à tous les Algériens attachés aux idéaux de Novembre de soutenir la seule force qui compte. A ce stade, on ne peut qu’émettre des hypothèses parmi elles le départ simultané du général Mohammed Madiène et du président Bouteflika et de certains officiers trop impliqués dans la tragédie des années noires.
    A supposer que cette hypothèse soit la plus pertinente, des questions se posent :
    allons-nous vers une période transitoire, et pour combien de temps ?
    Quel serait le rôle de l’armée durant et après cette période  ?
    Y-aurait-il une dissolution des deux chambres de l’assemblée ?
    Aurions-nous une nouvelle constitution ?
    Le peuple sera-t-il consulté ?
    De quelle façon ? De manière référendaire, ou bien à travers une participation directe dans des assemblées de locales et régionales ?
    Comment seront désignés les membres de cette l’assemblée chargés d’élaborer cette nouvelle constitution ? Selon quels critères seront-ils désignés ?
    Quelles sont les puissances étrangères qui sont, pour le moins, informées de ce changement majeur ?

  4. Belahreche dit :

    Il s’agit d’un soutien qui rentre dans un jeu d’équilibriste. Chouchane opte pour la logique musulman du choix du moindre mal. personne ne peut évoquer le rapport de force entre les belligérants ou protagonistes au sein du pouvoir effectif et réel du vrai pouvoir. Ce qui s’est passé le 16 Juillet la nuit dans l’enceint de la résidence de la présidence de Zéralda est d’une importance capitale mais aussi d’une gravité intense.Il y a trop de contingence dans ce jeu d’équilibre car elle obéit à la théorie Segmentaire initié par John WATERBURRY sur le rapports du pouvoir dans les société du Maghreb. Il ne faut que le succès sert le clan ou la famille du nain qui dirige le pays avec sa fratrie.

Les commentaires sont fermés.