Danger sur l’Algérie : Benghebrite détruit la langue, hizb farança appuie, les terroristes sourient et le peuple «f’tajè’e»

الشعب «افتاجأ» بهاذ العبقرية العلمية

Presse El Watan a la rescousse de Remaoun.

Notez le port que lui donne El Watan. Juste parce qu’elle veut foutre la pagaille dans langue arabe. Pour le tamazigt, c’est une autre image que lui réservent les pros du journal.

Cheb Khaled, Zahouania, Marmita et Benghebrit ne savent pas parler la langue arabe ? Qu’à cela ne tienne. On va la pétrir jusqu’à ce qu’elle soit abordable à leur niveau et que les prochaines générations puissent lire écouter et parler leur beau langage. Si l’Algérie n’atteint pas le sommet, on la force à descendre vers les fonds. Il suffit de hacher, mâcher, lyncher et écorcher la langue arabe et la mettre au niveau des dits sommités de l’élocution. L’exerce est plus facile, enfantin et ça fait « algérien ». Avec sa louche magique Benghebrit a brassé le chaudron des langues fourchues, des langues de vipères, de marmita, de Zerhouni, tous apparus à l’ère de Bouteflika DRS, ainsi que des langues de toutes les bestioles, ajouta quelques épices achetées dans les bas-fonds, en a goût la texture et, quand le tout a fait bok bok, bok avec de grosses bulles qui s’en échappaient, elle livre, au nom de la science (sic), un bol chaud de son panachée. Du tonnerre. Et le journal El Watan, champion de la désarabisation (rime avec dératisation), bondit sur l’occasion et joue aux porte-flingues de Remaoun Benghebrit après l’avoir étrillée longtemps au sujet du tamazight. Le journal francophone mobilise son savoir-faire, ses journalistes et se dresse contre les opposants de cette grave dérive linguistique. Deux artifices surranés sont employés pour huiler le crime contre la langue arabe. Le journal de Salima Tlençani et son mentor Belhouchet  fait croire que seuls les islamistes sont choqués par la décision de la ministre et que la solution de la «derja» proposée découle d’un impératif scientifique…. Le quotidien semble avoir oublier que nul n’est prophète en son pays. Si Le journal El Watan s’inscrit dans son rôle rôle de protecteur de la langue française et promoteur de l’amazighité, le cas de Remaoun détonne. Les premières critiques qui ont suivi sa nomination à savoir sa probable origine juive ne sont peut-être pas aussi farfelues que le laissait croire le bon sens. Si elle persiste dans sa guerre contre la langue, ce n’est plus une décennie noire qui se prépare, mais l’éclatement de l’Algérie. http://www.elwatan.com/actualite/enseignement-en-darija-les-partis-islamistes-se-mobilisent-contre-benghebrit-29-07-2015-300616_109.php

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Convulsions, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Danger sur l’Algérie : Benghebrite détruit la langue, hizb farança appuie, les terroristes sourient et le peuple «f’tajè’e»

  1. Djamel M dit :

    Bonsoir,
    Il faut qu’el ghachis parle  »derja », c’est un vieux fantasme des nouveaux harkis, j’ai le souvenir qu’à la fin des années quatre-vingt notre  »ilite » discutait déjà sur la meilleure façon d’enseigner  »derja » à la populace. Dans quelques années, on enseignera la langue arabe comme deuxième ou troisième langue étrangère comme durant la longue nuit coloniale, ainsi ils auront fini le travail de Charles de Foucault et du cardinal Lavigerie.

  2. nounou dit :

    ils attaquent l’arabe classique car c’est la langue du coran , de l’islam bref tous ce que n’aime pas cette vermine laico-assimilationniste

  3. lyes dit :

    les pays développe dispose d’une académie de langue et défende farouchement leur langue et leur culture, ils finances même des centres culturels pour enseigner leur langue , leur objectif et double , développer un Marché et coloniser une population ( nouvelle forme de colonisation).

    d’ailleurs , les model comme Bengrit sont qualifier par les chercheurs et intellectuelles comme des colonisés , ils n’ont ni principe , ni culture , se sont généralement des soumis à Madame la france.

Les commentaires sont fermés.