Salima Tlemçani au chevet des généraux limogés

Le vieux jeu de la manipulation par «les sources»

Par Amar

Salima Tlemcani1
Pour savoir pour qui roule El watan, journal «indépendant» (du peuple!)
(il faudra rendre des comptes un jour!)

Dans l’édition du 28 juillet on peux lire dans un article au sujet du mouvement dans les rangs de l’armée (le limogeage du chef de la Garde républicaine Ahmed Mouley Melliani, du responsable de la Direction générale de la sécurité et de la protection présidentielle (DSPP),Djamel Kehal Medjdoub, ainsi que du patron de la Direction de la sécurité intérieure, Ali Bendaoud.)

1- «Pourtant d’autres sources – de hauts gradés de l’armée – avancent une autre thèse, aussi plausible que logique : «Il n’y a jamais eu d’incident à Zéralda. Tout a été inventé pour manipuler l’opinion publique, lui faire croire à un attentat contre la résidence d’Etat et justifier par la suite le limogeage d’au moins deux des responsables de la sécurité présidentielle.»

Voir l’expression manipulatrice: «…aussi plausible que logique»

2- «Ceux qui ont pris ces décisions auraient pu le faire dans le cadre du mouvement prévu incessamment dans les rangs de l’armée. Jeter ces cadres en pâture est une erreur grave.»

Voir l’expression manipulatrice: «…Jeter ces cadres en pâture est une erreur grave»

3-«En tout état de cause, les déclarations de nos sources convergent vers «la théorie du complot» que les locataires d’El Mouradia veulent faire croire à l’opinion publique, en réaction à une menace probable sur leur règne. «Les trois gradés de l’armée limogés sont tous considérés comme des alliés du patron du DRS. Raison pour laquelle ils ont été écartés. Est-ce le début de la fin ? Nous n’en savons rien.»

Voir l’expression manipulatrice: «…les déclarations de nos sources convergent vers «la théorie du complot»

4-«Dans les deux cas, cette guerre des tranchées fait très mal à l’Algérie et surtout à ses enfants les plus dévoués, qui ont sacrifié leur vie pour que le pays reste debout», conclut, amer, un de nos interlocuteurs.»

Le comble!!!!! (sans commentaire):
«cette guerre des tranchées fait très mal à l’Algérie et surtout à ses enfants les plus dévoués, qui ont sacrifié leur vie pour que le pays reste debout»

http://www.elwatan.com/actualite/securite-du-site-residentiel-que-s-est-il-passe-a-zeralda-28-07-2015-300536_109.php

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans DRS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Salima Tlemçani au chevet des généraux limogés

  1. AÏt Hamza dit :

    Le torchon financé par la banque Rotschild est anti-national !

  2. Condor dit :

    Ce sont des moments difficiles pour cette journaliste, en fin de « carrière »…. les temps sont durs surtout lorsqu’elle constate que ses « Pro…tecteurs » disparaissent l’un après l’autre dans la jungle. Après Tartag, le « Ghoul de Ben Ak.. », DJEBBAR, le parrain des GLD, Hassan, l' » employeur des repentis ». le « Gourrou Margo’ est dépouillé de ses « gadgets » , il semble être sur la prochaine liste.. il y a de quoi à paniquer… Donc finis les « infos » à perfusion, finis « les sources sûres », « des milieux proches du dossier ou de l’affaire », « un haut gradé » a dit ceci et « un général » à dit celà… Finie la manipulation et l’intox de Rab Dzayer…..la chute risque d’être fatale… Mme Zineb OUBOUCHOU…

  3. eliamine dit :

    Les choses deviennent plus claire. Le limogeage du general Meliani s’explique par son différent avec le DGSN le general Hamel. Le premier différent est du à l’affaire Meguedem, Hamel ordonne une IST (interdiction de sortie du territoire) à là PAF, mais grâce au general Meliani, cette IST fut geller. La goute d’eau qui fit débordé le vase est la grève des URS. Le general Meliani freina des quatres freins pour faire intervenir la GR. la gestion de cette situation fut chaotique avec une incordination totale. Des lorsles jours de Melliani était comptés. Le clan néo-oujda ne pouvait accepter une telle situation où deux membres du clan étaien en conflit ouvert. Le risque était grand pour la cohésion du clan et sa puissance.
    Des décisions radicales devaient être prises, pour retrouver la cohésion du clan. C’était une question vitale pour le clan. Décision donc a été prise de sacrifier Meliani afin de garantire la cohésion du clan. Hamel en sort renforcé. Un message devait être livré par le clan néo-oujda d’où, la manière adopté pour officialisér la décision. Le limogeage de Meliani à été préparé en amont par leur obligé Gaid Salah. Le premier qui en fait les frais est le general Lekmeche des forces navales un ami de Meliani dont les chances de successions au general Necib furent anéantie. Afin d’assurer le coup, le doyen du clan le general Benali est élevé au grade de GCA dissuadant toute résistance avant sa nomination comme CGR. Ainsi la cohésion du clan est retrouvé et sa puissance retrouvé mais pour combien de temp ?

    • Izem dit :

      Qu’est ce que CGR veut dire ? Et en quoi la nomination de Benali va calmer les esprits ?

  4. Djamel M dit :

    Bonsoir,
    L’écrivain anglais Éric Blair, communément connu sous le nom de George Orwell, était un socialiste convaincu et un anticommuniste militant, parlant des zélés propagandistes de l’ancien régime soviétique disait  :
    «  Rappelez-vous que la malhonnêteté et la lâcheté doivent toujours se payer. Ne vous imaginez pas que vous pouvez vous faire pendant des années lèche-bottes du régime soviétique ou n’importe quel régime, et puis tout à coup retrouver un état de santé mentale. Putain un jour, putain toujours. »

Les commentaires sont fermés.