Du courage d’un ministre algérien

Ministre Remaoun BenghbritVous me dites que la ministre était courageuse quand elle a affronté la société et pris des décisions audacieuses. À contre-courant… En clair, elle a osé fouler au pied une de ses constances. Mais où est le courage ? Le courage de destruction, plutôt. Quel courage attribuer à quelqu’un quand il ou elle se barricade dans un château fort, gardé par la puissance publique et sans rime ni raison il soumet le pays à ses caprices?

Le courage n’a jamais été dans le défi des faibles. En l’espèce, prenez garde. L’idéologie flatte et trompe la raison. L’idéologie attise la passion et fait écran à la raison, monsieur. Un ministre aura du cran le jour où il affronte les autorités qui l’ont coopté et remet en cause, quand il le juge bon, des politiques ou des pratiques contraires à l’intérêt national, contraire à ses convictions. Avez-vous constaté ce courage? Jamais sauf quand le pouvoir montre au ministre la direction de la porte.

Quel courage quand un ministre, qui plus est intellectuel, sorti de bonne école, accepte un portefeuille mettant de facto au rebut le jeu démocratique ? La plupart des ministres, monsieur, ont été parachutés au gouvernement comme des extraterrestres, par-dessus  les urnes, puis jetés aux oubliettes comme des malpropres. Aucun d’eux n’est sorti par la grande porte. À cause de leur « courage », le processus électoral qui devait filtrer les meilleurs enfants de la nation est devenu caduc, inutile. Derrière leurs actions et leurs décisions, deux flammes animent les ministres  : le profit et les privilèges assurés par un système moribond ? Et si vous voulez tout savoir, tous ces ministres entérinent un ordre tyrannique et consacrent la médiocrité, monsieur.

Là où vous voyez du courage, je ne vois que des pantins, des arrivistes, dociles et serviles, monsieur.

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans idée fortuite. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Du courage d’un ministre algérien

  1. AÏt Hamza dit :

    Cette ministre est une parachutée d’un régime illégitime !Cela veut tout dire !!

  2. Amar dit :

    Pourquoi nos gouvernants (militaires et autres) ne prennent pas leurs retraite comme l’ancien premier ministre du Canada qui à laisser le pouvoir en 2003 pour les plus jeunes et profite aujourd’hui de sa vie en faisant du ski nautique à 81 ans!

  3. Algérienne dit :

    Dans cette vidéo, le Dr Denane présente sa méthode pour enseigner l’arabe aux enfants. Selon cet expert il faut enseigner l’arabe « fosha » parlé dès la maternelle aux enfants. A voir!

Les commentaires sont fermés.