Urgent : Le général Abdelkader Aït Ourabi dit Hassan transféré à la prison de Blida!

Le tribunal militaire ira-t-il jusqu’au bout dans la découverte des méthodes barbares de Rab Dzayer ?

Général MajorL’état-major ne lâche pas prise. Pour des raisons encore inconnues, mais a priori conformes à l’intérêt de la nation, l’État major de l’ANP continue à traquer les faucons du général Toufik. Le général-major Aït Ourabi, ancien chef de la lutte contre le terrorisme connu pour ses méthodes sanglantes et inhumaines pendant la décennie noire, a été arrêté chez lui hier et transféré à la prison militaire de Blida en attendant sa comparution devant le tribunal militaire, rapporte le journal numérique Algérie1.

Cette nouvelle vient de conforter la thèse de la rupture définitive entre le général corps d’armée Gaïd Salah et le patron de ce qui fut éventé à tout crin : la « colonne vertébrale » de l’armée. Ira-t-on vers un vrai lifting de la conscience militaire, vers un grand déballage et une purge des «grands salauds» en interne ? L’armée autorisera-t-elle les famille des victimes des faux barrages de se constituer partie civile ou du moins d’assister au procès?  Tout est possible si on se fie au mince espoir qui anime les victimes de la décennie noire. Du pipeau !, rappelle à l’ordre la réalité. Trop risqué. Quoi qu’il en soit et quel que soit le motif qui fait agir l’ANP, l’arrestation d’un général puissant du DRS, au nez et à la barbe de Rab Dzayer, appartenait au monde des chimères.

Pour rappel le général-major fut arrêté et entendu une première fois pour faux barrage et détention d’armes non autorisées. Depuis, il était assujetti à la résidence surveillée. Cette arrestation indique que des éléments d’enquête accablantes ont été retenus contre lui. Les connaisseur de l’ordre militaire algérien savent qu’un tel jugement est une atteinte à la dignité du général Toufik. Il est directement visé.

Arrestation du général Aït Ourabi Hassan Aït Ourabi

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans armée, DRS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Urgent : Le général Abdelkader Aït Ourabi dit Hassan transféré à la prison de Blida!

  1. Mohand Oukaci dit :

    C’est le désarmement total du DRS.Il ne reste sous l’autorité du général de corps d’armée Tewfik que le personnel administratif qui gère les dossiers.Il est complètement neutralisé et il n’a plus de pouvoir.C’est l’oeuvre du général de corps d’armée Ahmed Gaid Salah chef d’Etat-Major de l’ANP et vice-ministre de la Défense qui ne le porte pas dans son coeur et qui ne l’a jamais parrainé.Le chef du DRS doit exclusivement sa nomination à ce poste aux généraux Larbi Belkheir,décédé et ancien chef de cabinet du Président Chadli Bendjedid et Khaled Nezzar ancien ministre de la Défense.S’il lui reste un gramme de dignité,il n’a qu’à demander ses droits à la retraite vu qu’il est âgé de 73 ans et gravement malade.L’arrestation du Général Hassan chef de la lutte anti-terroriste révèle au grand jour et pour une énième fois le dépassement des prérogatives du DRS.

    • Mohamed dit :

      Non pas 73 ans, mais 76 ans :  » Mohamed Lamine Mediène surnommé « Toufik », né en 1939 dans la région de Guenzet de la wilaya de Sétif … »

Les commentaires sont fermés.