Le général Ahmed Boustila, « fidèle des fidèles» de Bouteflika!

Les petites stigmatisations de Salima Tlemçani

Ahmed BoustilaAvant que je ne termine de lire son article palpitant, je n’ai pas pu réprimer l’envie de lui adresser une question rapide qui s’est imposée à moi au détour d’une de ses envolées épistolaires dont la teneur grise de volupté les barbouzes les plus endurcis et couvre d’une une gêne virginale leur caboche d’ordinaire menaçante.

Madame Tlemçani dit du général Ahmed Boustila, sans conditionnel déontologique ni titre protocolaire, qu’il est un fidèle des fidèles du président Bouteflika. Tiens ?! Lui aussi ? Depuis quand ? Dans le contexte lourd actuel, la sentence que Salima balança dans son article tout sauf par inadvertance, vaut une accusation grave, un déshonneur, voire une trahison. Tous les moyens sont bons pour la conqueluche du DRS. Elle vient de se payer d’un trait de plume une nouvelle fiche «bleue». L’air de rien, elle a jeté en pâture le patron de la Gendarmerie pour le besoin de corser un réquisitoire contre le général Gaïd Salah, l’ennemi juré du parton du DRS et tenter de sauver son soldat Hassan.

La question que je me suis posée sur le coup est celle-ci. Admettons que la journaliste attitrée d’El Watan ait parfaitement raison, que ce haut gradé, qui comme tous les autres s’est trempé jusqu’au cou dans « le programme antiterroriste» sanglant tracé et piloté par les officines du DRS, avoue une fidélité totale au président. Où est le problème ? Puisque la Constitution le lui ordonne, il n’a pas à rougir. En revanche, celui qui jure une fidélité canine à un haut responsable et le prend pour Dieu le père voila qui mérite d’être condamné et combattu si l’on veut bâtir un état de droit. Celui qui opte pour l’inconstitutionnalité et se nourrit du clanisme aux côtés d’un responsable autre que le Président méprise la République et la met en danger. La multiplication des tyrans dans un pays complique la tâche des intellectuels libres.

Décidément, cette fille peu pusillanime et sans état d’âme quand elle commence à lancer dards et chars, ne cessera pas d’étonner ; ses sacrifices sont dignes de passer dans la prospérité. La fidélité supposée de Boustila pour président Bouteflika n’est rien devant la sienne pour le général Toufik. Elle est capable de traîner toute la gradaille de l’ANP dans la boue pour ses beaux yeux et les yeux de ses officiers miliciens. Elle croit à son étoile et met toute son énergie et sa foi dans son dieu. Celui de l’Algérie en passant.

Pari risqué, Paris attend.

http://www.elwatan.com/actualite/ex-chef-de-la-lutte-antiterroriste-au-sein-du-drs-le-general-hassan-mis-en-prison-30-08-2015-302452_109.php

Advertisements

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans DRS, Presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le général Ahmed Boustila, « fidèle des fidèles» de Bouteflika!

  1. Mohand Oukaci dit :

    Salima Tlemçani nous confirme par ses agissements que la lutte des clans qui se partagent le pouvoir en Algérie fait rage et qu’il est à son paroxisme.

  2. Vulpes Zerda dit :

    Votre article n’a ni queue ni tête. Vous paraissez obsédé par cette dame, et si au moins vous nous dites pourquoi cette obsession et haine? Au faite vous ne signiez même pas vos sois-disant articles. Merci

Les commentaires sont fermés.