Aux «confrères» de Salima Tlemçani

El Watan ToufikJe voudrais ici consigner brièvement une très belle remarque faite dans le sillage de la tornade provoquée par l’arrestation du général Hassan. Après la publication de l’article bombe de Salima Tlemçani, la coqueluche fraîchement auréolée de gloire, puisque le tout-puissant ministère de la Défense s’est incliné devant les injonctions qu’elle a transmises sans ambages, un journaliste arabophone avait invité ses abonnés de Facebook à lire l’«interessant» article en question. En passant, il traita Tlemçani avec courtoisie et déférence en la désignant par «sa consœur»

Un activiste algérien bien connu n’a pas laissé passer ce détail, qui plus est intervient dans un climat électrique. Il répliqua avec une ironie mordante et lapidaire sur son compte Facebook et remit les points sur les i. « On veut bien que Salima Tlemçani soit votre consœur, écrivit-il, mais peut-être importe-t-il qu’on sache en quoi elle serait votre consœur… » La morale l’empêchait d’être vulgaire…

Salima Tlemçani ne fait pas du journalisme, elle est la chef de file de la propagande et de la manipulation au service de Rab Dzayer et ses affidés. Elle ne peut-être consoeur que sous cette couture.

Ce qui tue par-dessu tout en Algérie se résume à la sacro-sainte loi de «takhti rassi we tfout». Elle a fait de nous tous des esclaves à vie. Avec cette particularité algérienne d’en être fier.

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Aux «confrères» de Salima Tlemçani

  1. naser dit :

    Salima Tlemçani porte parole des eradicateurs l’ equivalent local de Joseph Goebbels le charismatisme en moins.LA haine des valeurs universelles a l’ etat brut enveloppé d un regard demoniaque .Je lui dedie cette citation de jean barbe » Nous allions tout droit vers la déception de l’âge adulte, quand soudain les hommes et les femmes qui vous entourent cessent de vous parler en bébé et vous révèlent d’un seul coup tout ce dont ils vous avaient jusqu’alors protégés : la duplicité, les contorsions de la vie en société, l’épouvantable obligation de gagner sa vie, l’absence totale de pitié d’un monde qui vénère l’argent et sacrifie les hommes par cupidité.

    Comment devenir un monstre de Jean Barbe
    et cette derniere « Un seul homme, le prince, par son avarice et sa cupidité, suffira pour causer le désordre au sein d’une nation »………………………………aidé en cela par des charognards affamés et jamais rassasiés »

    La sagesse selon Confucius

  2. Amar dit :

    El Watan journal indépendant!! Au delà de la con-sœur, comment les journalistes propriétaires de ce jou-r-nal acceptent-ils d’êtres des boulons dans la machine d’un clan qui bloque l’Algérie dans un trou sans issus depuis si longtemps. Le système autoritaire bipolaire qui écrase le peuple et son avenir n’aurait jamais duré aussi longtemps sans ces con-sœurs et ces con-frères, qui pour manger à leur faim, lèchent les botes des tyrans!

  3. cherif dit :

    Cette réplique cinglante s’adresse de l’impudique louisa hanoune, suite à sa défense honteuse et indigne, en faveur de l’ex sous officier et criminel Hassan, devenu général major. Il était réellement sous officier, promu sous lieutenant suite à un concours de complaisance. Un fait unique dans les annales des Armées.
    C’est d’une extrême gravité ce qu’est en train de vociférer la traitresse louisa hanoune, concernant l’arrestation du général major abdelkader aït ouarabi, alias Hassan, ex sous officier, ex irresponsable du CPMI, centre de torture de Ben-Aknoun, de sinistre réputation.
    Si elle avait un peu de pudeur, elle se la serait bouclée par prudence pour les énormités qu’elle pourrait proférer. Mais comme d’habitude, elle préfère gueuler et aboyer, au lieu de s’abstenir ou de s’exprimer avec une extrême précaution, sur un sujet qui la dépasse, et de loin.
    S’agit-il de la même louisa hanoune des années 90, qui pointait un doigt accusateur en direction de l’association de malfaiteurs, appelée drs, quand certains assassinats ciblés étaient perpétrés ? Ne se rappelle-t-elle pas quand elle était prise à partie et tournée en dérision dans l’assemblée croupion, par les dépités du rnd/drs. Est-elle si amnésique, au point d’oublier ses déclarations selon lesquelles les massacres dans la Mitidja et ailleurs, étaient organisés afin de faire fuir les propriétaires agricoles et fonciers, pour que les forces du mal s’en emparent ensuite ?
    A-t-elle conscience que le drs, tnoufik et ses sbires, agissaient et agissent dans l’impunité la plus totale ? Fait-elle semblant d’ignorer que m’henna djebbar, tartag, aït ouarabi, les mercenaires de smaïl lamari, de kamel abderrahmane, de zouaghi et autres faisaient du racket, extorsion de fond, chantage et intimidation, en plus des kidnappings, tortures et assassinats ?
    Est-elle au courant que des officiers, officiers supérieurs et officiers généraux, agissaient et agissent en uniformes, comme des délinquants et que les ordres sont donnés et exécutés verbalement et au téléphone, mais jamais par écrit et jamais, en se référant à l’autorité hiérarchique, en l’occurrence l’État Major ?
    Cette femme est au paroxysme de l’indécence et de l’impudeur. Il reste maintenant, à s’interroger sur le rôle qui lui est assigné.

  4. Mohand Oukaci dit :

    Le DRS depuis le coup d’Etat de janvier 1992 contrôle par des opérations de pénétration et de noyautage les institutions du pays dans leur globalité,les partis politiques, les ligues des droits de l’homme,les médias, les syndicats,les associations,les ports,les aéroports,les ambassades,les consulats,etc…Il a crée un climat d’espionnite partout car tout le monde sait que le DRS a placé des taupes à tous les niveaux de la société.Evidemment cette armada d’espions bénéficient de privilèges en nature et de primes en Dinar ou en Euro provenant de la caisse noire du DRS.L ‘ancien premier ministre Sid Ahmed Ghozali en a parlé de cette affaire en affirmant lors d’un interview il y a 2 ans environ qu’il y a plus de 3 millions d’espions du DRS à travers le pays.Tout sonne faux en Algérie à cause des agissements du DRS. On a un faux président,un faux premier ministre,de faux ministres,de faux walis, de faux présidents d’APC, de faux PDG, de faux entrepreneurs,de faux partis politiques, de faux syndicats,de fausses ligues des droits de l’Homme, de faux journalistes,etc…

Les commentaires sont fermés.