Lorsque les morts apprendront le départ de Rab Dzayer et la fin de son règne sanglant…

Rend-moi mon père!Photos : combien d’enfants ont-ils demandé dans leur coeur tendre  qu’on leur rende leurs pères. Ils sont grands maintenant et… oubliés. Khelil, Bouteflika, marmita Ouyahia, Saadi,… ont passé par là. Les nuages sont devenus trops épais.

La justice immanente n’oublie pas, ne reconnait pas les lois des hommes. Elle frappe à la porte, fatale. Un bruit arrive dans le ciel : Rab Dzayer est en chemin. Un grand brouhaha s’entend, des exclamations fusent. La cohue à l’entrée, les yeux rivés au loin sur une silouhette angoissée. Un silence sépulcral fige les visages. Des têtes baissent, d’autres se détournent. Comment les morts de la Décennie noire receveraient-ils le nouveau venu. Ils réagiront peut-être comme les malentendants dans la vidéo virale suivante. La vengence a aussi sa joie.

Publicités

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Terrorisme d'Etat. Ajoutez ce permalien à vos favoris.