La chita au mouton : Ce qu’ont favorisé Rab Dzayer et Bouteflika dans la société

Mechoui en l’honneur d’un wali

Qu’aurait-on fait en l’honneur des ministres et puissants généraux… Pour accueillir cette caste, la populace s’assurera peut-être du concours des meilleures gotons locales qui danseront au rythme de leur bendir…

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Hogra, Hommes du système. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La chita au mouton : Ce qu’ont favorisé Rab Dzayer et Bouteflika dans la société

  1. Questionnement dit :

    Une question me taraude à la vue de cette image ahurissante : qu’est-ce qui justifie la préparation d’autant de moutons ?
    Je veux bien que l’on prépare un méchoui « en l’honneur » du wali mais la chitta à ses limites…

Les commentaires sont fermés.