L’enfance violée dans le pays de Bouteflika-DRS-Salah

Bridée, la société se mord la queue

Après 17 ans de règne de Bouteflika, de ses commanditaires, de ses multiples bras séculiers et de sa célèbre promesse de nous rendre la vie meilleure ou du moins moins médiocre qu’elle était sous le règne exclusif du DRS, l’Algérie du triumvirat n’est pas jolie à voir. Pour les enfants, c’est pire. L’Algérie de Bouteflika-DRS-Salah  est plutôt un cauchemar., un territoire maléfique rempli de monstres pédophiles. Statistique, un seul chiffre :

Statistique 1

Un pays d’hypocrites. Ni le patriotisme et ses discours éculés ni la religion et ses prêches maculés ne pourront éradiquer la violence bestiale qui ronge la société. Lorsqu’on viole le droit à la dignité des adultes, sans lequel rien de bien ne sera viable et concret, les enfants en subissent toutes les conséquences. La violence de l’État des super citoyens vit, se propage, prend plusieurs formes et plusieurs directions dont celui de l’innocence et la douceur : les enfants. Les simagrées de puissance et de piété sont un terrain fertile pour les microbes mortels. C’est leur milieu fangeux, naturel, où ils y poussent et se multiplient. Bridée, assujettie à un régime corrompu, cossard, tyrannique, neutralisée et confinée dans une bulle de doux mensonges, la société n’a plus la capacité d’inventer les instruments pour se prémunir contre les fléaux. Elle se laisse manger par ses psychopathes.

http://www.vitaminedz.com/-effrayant-cauchemar-continue/Articles_0_3105089_0_1.html

Gendarmerie police manif 1 femmes policières stand tir Hanane-Driss-du-quotidien-Tribune-des-lecteurs-agressée-lundi-19-Mars-par-un-policier anime violence policière Police violences policières policier civile égyptien frappe un citoyen

Mechoui pour un wali

La Grande mosquée d'Algerprière vendredi

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Hogra, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour L’enfance violée dans le pays de Bouteflika-DRS-Salah

  1. supplicié dit :

    L’enfer c’ est ici, les suppots de satan ,les androides sanguinaires , les esprits des tenebres sont partout, portant des masques d’ humains.

  2. chez les ripouxblicains demicrottes francsmaçons satanistes les enfants « musulmans  » sont a exterminer sinon lorsqu’ils grandiront ils deviendront des terroristes

  3. Moha dit :

    Les lois promulguées par le CNT sont à l’origine de tous ces maux.

  4. Mohand Oukaci dit :

    Sous le règne des frères Bouteflika-DRS-Etat-Major,il n’y a pas que le viol des enfants, il y a aussi
    des centaines de kidnappings en kabylie avec demande de rançon , de nombreux braquages à main armée de bureaux de postes, des attaques sporadiques et meurtrières des terroristes contre les convois de l’armée, la hausse de la criminalité, du trafic de drogue, de la prostitution, des suicides, l émigration clandestine (les harraga), la corruption , le détournement de fonds, le culte du clientélisme , du régionalisme et du favoritisme, le musélement de la justice et du parlement , la restriction des libertés, les atteintes au droit de l’Homme, la mise en oeuvre d’une répression permanente contre toute action démocratique émanant du peuple, la multiplication des émeutes aux quatre coins du pays , etc. C’est également sous le règne de ce trio d’ enfer que les grosses affaires de corruption ont eu lieu : Abdelmoumen Khalifa , Chakib Khellil , Farid Bedjaoui, et l’autoroute Est-Ouest . En réalité , il n’ y a pas que ces affaires-là. Il y a beaucoup d’affaires de ce genre qui ont été camouflées par les frères Bouteflika et le DRS car ce sont leurs proches et leurs amis qui sont impliqués. C’est sous le règne également de ce  » triangle des Bermudes  » qu ‘ a eu lieu le viol de la Constitution pour permettre à Abdelaziz Bouteflika de briguer un troisième puis un quatrième mandat comme le dictateur tunisien déchu Zine El Abidine Bénali.

  5. Mohamed(bis) dit :

    Le président Bouteflika n’a jamais eu les pleins pouvoirs que depuis la récente démission du patron du DRS qui n’a eu de cesse de le fragiliser et torpiller ses actions. Donc vouloir mettre sur le même pied d’égalité un génocidaire telque le général Toufik et son clan avec le président Bouteflika est incongru et saugrenu.
    —————————————
    EEE :
    Un président pantin n’en assume pas mois la responsabilité des fléaux qui ravagent son pays. Rab-Dzayer si tant est qu’il est le seul vrai dirigent, ne l’a pas empêché de combattre efficacement la criminalité, la pédophilie… Et surtout, il ne l’a pas empêché de partir comme Zeroual qui a compris qu’on lui demande de rester une belle potiche.

    • Mohamed(bis) dit :

      Si le président était un pantin, il serait parti comme Zeroual. Ce qui n’est pas le cas malgré son état de santé. Quant à écrire que rab-dzayer ne l’a pas empêché de combattre la délinquance, permettez moi d’en douter comme de ce terrorisme dit résiduel, une volonté du Drs de ne pas vouloir éradiquer les groupes terroristes pour des raisons politiques.
      ———————————————————————–
      EEE :
      On est dans impasse. Vous dites que «le président n’a jamais eu le plein pouvoir» depuis 99 jusqu’au départ de rab-dzayer alors que la Constitution les lui accorde. Et vous préciser plus tard que le DRS l’aurait empêcher de faire son devoir de sécuriser le pays alots que c’Est despotique et anticonstitutionnel. Bouteflika était donc pendant 15 ans un pantin entre les mains du DRS et il le savait. Il savait qu’il s’occupait du menu pouvoir. D’un autre côté vous lui attribuez une responsabilité moindre que celle de Rab-Dzayer. J’avoue que cela me dépasse. Quant à Zeroual… Merci.

      • Mohamed(bis) dit :

        Si Bouteflika avait eu les pleins pouvoirs comme le lui accorde la Constitution , il se serait débarrassé bien plus tôt du patron du DRS (dernier rampart des actuels janviéristes et Daf). De même que l’ancien Président Zeroual qui se trouva impuissant et démissionna pour assurer sa survie et ne pas finir comme la forte tête et nationaliste Boudiaf assassiné. La personnalité de Bouteflika est d’avoir su tirer les leçons de ses prédécesseurs, d’être un fin stratège qui opta pour une guerre d’usure feutré contre les responsables de la tragédie nationale pour tenter de les neutraliser un par un.
        —————————————————————–
        EEE :
        Après 15 ans de règne et des milliards de dollars partie en fumée et sans le DRS en soit le moins du monde incriminé? Non. Il n’a rien changé à la situation. Le régime est aussi pourri qu’il ne l’a été avant qu’il débarque. Les militaires restent les faiseurs de rois et les tuteurs du peuple. S’il a battu son adversaire, il n’a jamais eu l’intention de démocratiser le pays.

  6. Mohand Oukaci dit :

    Faire de la gesticulation politique comme une marionnette ne signifie pas la disposition des pleins pouvoirs par son auteur. c ‘est le marionnétiste qui téléguide la marionnette et qui lui dicte ce qu’ elle a à dire. Abdelaziz Bouteflika a bien joué ce rôle de marionnette pendant plus de 15 ans de règne illégitime au pouvoir .

Les commentaires sont fermés.