Ferhat Mehenni offre la Kabylie et les Kabyles à la France

« La Kabylie est le seul et dernier rempart du français en Afrique du Nord. »

idir ferhat Mhenni

Les relations fatales

Le vent dans le dos, en Kabylie,  protégé par la bienveillance française, Fehat Mehenni se sent pousser des ailes depuis quelques années. Profitant d’un silence lâche et général de la classe politique locale, il a eu tout le loisir de distiller son poison à petites doses. Le manège a très bien fonctionné. Si bien que les victimes tombées dans son filet se comptent  en centaines de milliers. Sa parcours ressemble à celui du mouvement intégriste. Rien de tel que les petites doses et les annonces mirobolantes et le manichéisme. Le résultat se passe de commentaires. Inexistant dans les contestations d’avant 90, son drapeau-machin flotte partout et a fait largement de l’ombre à l’emblème national. Les marches dans la Kabylie ne s’ébranlent qu’en arborant fièrement les couleurs jaunes frappées du double trident rappelant celui du diable. Sous la bannière trompeuse de la langue et de la culture, Mehheni a su admirablement propager le berbérisme radical aux desseins franchement sécessionnistes.

Plusieurs facteurs l’ont aidé. Il n’est pas excessif d’affirmer que des acteurs politiques de premier plan l’ont assisté sous cape. D’un côté, le DRS de Rab-Dzayer, en théorie un des principaux gardiens de l’unité nationale, l’a curieusement épargné et laissé agir en toute liberté alors que cet appareil répressif massacrait et torturait les islamistes à tour de bras. Le silence des politiciens kabyles, FFS et surtout RCD, a largement contribué à son essor. L’indifférence affectée est telle qu’il est légitime de se demander s’il n’y a pas une connivence. En politique, Saïd Saâdi et son faire-valoir Nouredddine Aït Hamouda ne voient de traîtres que dans Messali Hadj qui combattit la France toute sa vie et mit l’Algérie sur la voie de l’Indépendance. Et l’intello des deux qui ne voit d’« autisme politique », d’« instinct grégaire » et de « comportement panurgique » qu’au-delà de son « fief »…

Aujourd’hui, Ferhat Mehenni a de quoi pavoiser. Il a parcouru un long chemin. Il sent le but proche. En bon visionnaire, il pense à l’après-sécession. Comment une fois indépendant protéger la « Kabylie » des barbares arabobaâthistes — il raisonne toujours sous l’emprise du délire manichéen —. Comment se séparer de l’ogre sans trop de dommages, sans sombrer dans l’instabilité et le chaos ? La réponse qu’il trouva le pousse à plus de démence. Il quémande publiquement la protection de la France. Il la supplie par l’artifice de la langue française à « s’allier à la Kabylie ». Tel quel. Tay Tay ! Ni hchouma ni abbaz. Eh ! et pourquoi pas ? Il a les moyens. Des centaines de milliers de moutons le suivent sans broncher. Des centaines de politiciens kabyles sourds et muets. La Kabylie devient par ce pacte des dupes le bastion du français contre les autres langues. La Kabylie, décrète Mehenni, sera arrimée à la France ad vitam æternam.

Pour abréger. Contrairement à ce qu’annonce son nom, Ferhat Mehenni représente le malheur et les angoisses de l’avenir. Il est l’homme par qui une autre tragédie frappera le pays. Il personnifie les harkis qui voudront implanter un autre drapeau pour lesquels sont morts les martyres. Mehenni, C’est aussi un grand génie. Rendons-lui grâce. Galvauder l’amour de la patrie et déconsidérer le drapeau algérien des cœurs  dans la wilaya qui a le plus souffert de la guerre de libération, là où l’Algérie a payé le plus lourd tribut… il faut le faire.

La réponse au gourou du berbérisme est celle-ci : Bousse aynek. Avant de planter le drapeau harki, il faut passer sur le corps de tous les Algériens. Que la France soit votre « allié » ou non.

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Berérisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Ferhat Mehenni offre la Kabylie et les Kabyles à la France

  1. Bendi dit :

    « Des centaines de milliers de moutons …,………..,ne s’ébranlent qu’en arborant fièrement les couleurs jaunes frappées du double trident rappelant celui du diable »,, etc….vous avez une dent contre les autonomistes…..vous leur vouez une haine implacable.Et s ‘ils ont le droit de choisir leur destinée et leurs alliés? A propos n’ est il pas fils de chahid?
    ——————————
    EEE: Si son père est chahid, il doit retourner dans sa tombe. Il l’aurait étrangler de ses mains. L’un combattit la France et l’autre lui demande de revenir… cMes quoi cette folie?

    • Amrane dit :

      Vous reprenez à votre compte la propagande infeste du DRS. Dès qu’il s’agit de la Kabylie, des Kabyles, vous puisez dans la vulgate propagandiste dégueulasse et sale du Régime militaire, une propagande destinée à diviser les Aklgériens, isoler les uns des autres, séparer les régions, discréditer et délégitimer les régions, les partis, les opposants. Une propagande propagée par les extrémistes islamistes et les extrémistes baâssistes, unis contre les berbéristes (extrémistes ou modérés)…..

      Vous jouez le jeu du Pouvoir dictatorial

      • Salem dit :

        UNE  » STRATEGIE DELIBEREE  » : NEUTRALISER LA KABYLIE

        ….en la divisant (totalement), en l’isolant (complètement, en la séparant (définitivement), en la délégitimant (discréditant) politiquement. Et le Régime dictatorial peut s’assurer de sa pérennité !

        Tout ce que fait Ferhat va dans ce sens, il le fait à la place du pouvoir. Et tout va pour le mieux !

  2. Fulcrum dit :

    En Kabylie, il y a pas de pétrole, et Issad Rebrab n’est rien sans le pillage de l’economie algerienne sans la complicité de Toufik et la clique ainsi que les Haddad et autres oligarques kabykes. Il faut arreter aussi de généraliser, la majorité sont contre son délire sécéssioniste, de meme que les occidentaux et la bourgeoisie kabyle qui a tout a perdre dans une kabylie separée de l’Algerie. En Alsace, Corse, pays basque aussi, il y a des groupuscules separatistes qui font beaucoup de bruit mais qui n’ont aucun poids societal significatif. La France est contre le separatisme kabyle car elle a besoin des mouvements laicistes et francophiles kabyles pour garder son influence sur le reste des algériens. Une Algérie separée des kabyles et de la kabylie, c’est un Algerie debarassée du berberisme; il va pas rester beaucoup de laico-francophile pour contrer l’islamo-conservatisme. La Kayblie c’est même pas 1 ou 2 % du territoire algerien et a peine 3 millions d’habitants. Il suffirait de meme pas 3 ans a la demographie algérienne pour compenser cette perte. Chiche.
    —————————————–
    EEE:
    Ce n’est pas ce qu’on voit dans les manifestations où le drapeau du berbérisme domine largement celui de la nation. Par ailleurs, on a pas entendu parler en Kabylie de marche anti mehenni et anti autonomie. Les politiciens aussi gardent un silence de mort comme s’ils craignaient des votes sanctions. Il faut se secouer avant que le mal ne se propage. C’est l’objet de mon article.

    • Fulcrum dit :

      C’etait lors de le celebration du printemps berbere, normal qu’on voit ce drapeau. Et sa represente combien de gens sur 3 millions d’habitants en Kabylie? Quelle vote sanction? il y a pas d’election en Algerie et les kabyles boycottent massivement les éléctions. En 91, c’est le FIS qui l’avait emporté a Bejaia. Ce separatisme c’est du chantage et Ferhat m’Henni roule pour le DRS au cas ou vous le sauriez pas, c’est pour ça qu’il est pas inquieté. L’assassinat de son fils a fortement avoir affaire avec ses barbouzeries. Si et les siens veulent prendre les armes, ils vont etre ecrasés vite fait bien fait. S’ils veulent aboyer, ils ont qu’a continuer a aboyer. Et dans le pire des cas, meme si l’etat ne reagit pas, que l’occident met la pression etc… ce projet n’est pas viable, ils ont plus a perdre qu’a gagner. Comment ils vont legitimer l’officialisation de Tamazight a l’echelle nationale s’ils deviennent independant en fondant un etat fasciste? On a vu ce que sa donne le sud soudan avec les guerres fractricides. Ferhat M’henni se vantait que Toufik et Said Bouteflika lui aurait proposé de le soutenir s’il les soutenant contre le clan adverse. Ce mec est certes un mytho, mais maintenant que Toufik a sauté, comment va manoeuvrer ce Mak?

  3. Fulcrum dit :

    Tout ça pour dire que c’est pas dans l’interet des neo-colonialistes français que de pousser a la pseudo independance de la Kabylie, ils ont plus a perdre qu’a gagner car ils auront plus d’armes pour diviser les algeriens sur des criteres identitaires puisqu’il n’y aura plus de clivage berberiste-arabiste. En plus de ça, l’etat de Ferhat aura du mal a s’imposer aux kabyles avec son idéologie fasciste renegate. Il va valser en deux temps trois mouvements, ce mec et son parti ne valent meme pas le coup qu’on s’attarde sur eux.

  4. Mennad dit :

    LE MAK-GPK FAIT PARTIE DU DISPOSITIF de LA SM-DRS en KABYLIE…
    .
    …dans le but de neutraliser cette région protestataire, rebellionnaire, proche du lieu géographique et symbolique du Pouvoir dictatorial régnant. La création de ce parti-officine à pour but de parvenir  » au point de non-retour, à l’achèvement  » de la division totale, l’isolement complet, la séparation définitive et la délégitimation (discrédit) politique de cette région. Il faut tenter de décoder la visée réelle, l’impact immédiat et le but imparti à ce fantoche MAK-GPK. Pour ce faire, il y’a lieu de mobiliser les principes méthodologiques des sciences sociales afin de procéder au décryptage de ses mises en scène, ses actions et démonstrations, sa production discursive et communicationnelle, sa sémiotique et son iconographie, ses compagnonnages et affichages, etc, lesquels renseignent sur son véritable positionnement politique, lequel vire à la droite extrême, là où se situent les Généraux gestappistes de la SM-DRS qui l’ont sponsorisé, propulsé d’abord au RCD, puis au MAK, et  » accrédité  » en France et au Canada pour empoisonner la Diaspora Kabyle. Certains de ses proches conseillers sont notoirement connus pour leur appartenance à la SM-DRS, recrutés à leur prime jeunesse, alors me^me qu’ils étaient étudiants ( Lire ‘ Ait Larbi Arezki La Kabylie cherche sa voie vers l’autonomie Le Figaro 21 Avril 2010 ‘ )

    Le MAK de Ferhat est une ramification du RCD. Exactement come l’UDR-s -MPA de Benyounès.

    Le MAK a été créé au Printemps 2001 suite aux tractations secrètes de Ferhat avec le Colonel de la SM Rachid AISSAT. A l’époque me^me, il a été dénoncé ainsi, notamment par ‘ Ramdane ACHAB A propos de l’autonomie de la Kabylie algeria watch novembre 2001 ‘). Plusieurs textes sur Algérie politique ont dénoncé la supercherie de Ferhat et ses acolytes….

    Autre information (vérifiable sur le Net): son ‘ regroupement familial en urgence ‘ a été organisé par l’Ambassadeur de France à Alger, le fameux Jean AUDIBERT, ami très écouté de Belkheir (le parrain du Régime militaire) et des Janviéristes (Nezzar, Touati, etc.). Ce qui en dit long…..

Les commentaires sont fermés.