Des journalistes indépendants dans les fourgons de la police

Entre l’État civil de Gaïd Salah et la gestion démocratique des foules d’Abdelghani Hamel

Presse Abdelwahab Blamm fourgonLes journalistes Mohamed Dekhouch, Abdelwakil Blamm et quelques-uns de leurs collègues ont été arrêtés par la police et conduits vers le commissariat au motif d’attroupement illégal. Ils protestaient contre la fermeture de la chaîne d’El Watan TV devant le ministère de la Communication. Ce groupe de journalistes sont la dernière fournées des Algériens fauchés par «L’État civil» du général Gaïd Salah, l’ami de Saïd, et la Gestion démocratique des foules du général Hamel. Sur le chemin, l’un des journalistes sortit son portable et immortalisa ces moments de l’arbitraire dont ils sont victimes.

Sur la photos, les séquelles des coups durs apparaissent déjà sur leurs visage tirés. Les journalistes sont la proie de la fatigue et de l’angoisse. Le sentiment insupportable de hogra, de la trahison de la corporation et de la Justice déchirent leurs entailles. L’appréhension de perdre le gagne-pain sape leur moral. De toute évidence, avant d’être embarqués, les journalistes d’El Watan TV souffraient déjà du danger de la précarité.

Quand est-ce que ces maudits journalistes apprendront à se souder face à la machine tueuse. Ils se laissent happer un par un.

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Hogra. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Des journalistes indépendants dans les fourgons de la police

  1. Amar Bouzwar dit :

    Maintenant que le clan (réseau) des nouveaux bandits pense avoir achevé ses «ennemis intérieurs» il avance pour museler les nouveaux «opposants» et donner une leçons aux autres chaines. (la chaine el watan est très proche du Mokri (MSP).
    C’est l’injustice et l’autoritarisme qui change de visage, c’est le même système qui passe entre les mains d’une nouvelle mafia. Madani Mezrag n’est qu’un avatar sans aucun danger pour la nouvelle Mafia.

    Dimanche 11 octobre 2015 (TSA)
    Pour le président du MSP, Abderazak Makri, parler de l’instauration d’un État civil, c’est « attester » que cet État n’a jamais existé « durant les précédents mandats du président Bouteflika, ni même avant ». Abderrezak Mokri a évoqué les changements « évidents » au sein du système politique. « D’un pouvoir entre les mains du président et des militaires, on ira vers un pouvoir entre les mains des hommes d’affaires.»
    http://www.tsa-algerie.com/20151011/video-instauration-d-letat-civil-la-cnltd-pose-ses-conditions/

    Lundi 12 octobre 2015 (TSA)
    LA CHAÎNE EL WATAN TV A ÉTÉ FERMÉE CE LUNDI 12 OCTOBRE PAR LA POLICE SUR ORDRE DU WALI D’ALGER QUI A AGI À LA DEMANDE DU MINISTÈRE DE LA COMMUNICATION (© TSA)
    http://www.tsa-algerie.com/20151012/el-waan-tv-fermee/

  2. Supplicié dit :

    Diantre! j ‘ai cru comprendre que nous n ‘avons ni presse, ni journaliste digne de ce nom? Meme pas d’ etat, tout juste une meute de predateurs demoniaques occultes qui ont pris en otage toutes les institutions.Que croyez vous, s’ ils ont été autorisés à emettre, c’ est qu ‘ils ont quelques accointances avec les charognards occultes, sinon ils n’ auraient jamais, au grand jamais troublés les ondes de notre beau pays ensablé.

    • Amar bouzwar dit :

      Le système autoritaire qui contrôle l’Algérie ne peux pas tout contrôler, il y a des journalistes ou des médias qui disposent parfois de petites marges de liberté ….et parfois les ruses du système se retournent contre lui.
      Pour contrer des chaines de télévision qui émettent de l’extérieur et pour fragmenter l’auditoire algérien et empêcher la constitution d’une OPINION PUBLIQUE assez homogène contre ses pratiques autoritaires , le système a laissé des dizaines de chaines voir le jour (en noyautant certaines d’entres elles) mais en s’assurant d’un vide juridique qui lui permet de les fermer quand il veut.
      «L’Algérie reste l’un des rares pays au monde à ne pas encore avoir ouvert le champ de l’audiovisuel. Celui-ci relève du monopole exclusif de l’Etat.»
      À lire pour comprendre….
      http://www.algeria-watch.org/fr/article/presse/teles_privees_confusion.htm

Les commentaires sont fermés.