L’autre terrible confession de Chadli Bendjedid

«J’ai regretté le jour où j’ai nommé Nezzar au poste de ministre de la Défense.»

confession de Chadli

Et Chadli Bendjedid mourut donc  avec un cœur chargé d’amertume et de regrets douloureux. Pourtant, sa souffrance n’est rien s’il avait mis le doigt sur la clé de voûte de sa déroute : Le choix du général Larbi Belkheir au poste de chef de cabinet.

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour L’autre terrible confession de Chadli Bendjedid

  1. Belahreche dit :

    La plus grande erreur de Chadli est d’avoir laissé le cancer Belkheir jouer au rôle régent pendant que lui s’amusait à Cap Tamensuft à faire de la plongée sous-marine .

  2. Mon témoignage succinct sur le règne catastrophique de Chadli.
    said ait abdallah
    9 octobre 2012 at 23 h 14 min – Reply

    Il est vrai que monsieur MESBAH dans les souterrains de la caverne d’ali baba,ne voulait pas ou ne pouvait pas voir grand chose,bien que dès sa prise de fonction en 1979,CHADLI BENDJEDID,bascula le destin de tout un peuple en le menant directement vers l’abattoir.Ce n’est ni dans mes traditions ni dans ma culture de m’attaquer aux morts,je l’ais fait au plus fort de son règne et de sa COUR et FAMILLE RÉGNANTE.Plusieurs générations de ce peuple pleureront des larmes de sang lorsque la lumière,toute la lumière sera faite sur l’une des plus grave tragédie de l’histoire de l’humanité orchestrée et planifiée sous son règne en souillant la mémoire sacrée de nos martyrs avec les valeurs et la dignité de ce PEUPLE.
    LQA,sera sollicité pour la publication des articles retraçants mon combat.

    ==========================================
    Ahlan oua Marhaba, mon cher Saïd et je sais ce que tu as subi de la part de la criminelle police politique. Ton seul tord avait été de dénoncer les malversations des crasseux beggarines « révolutionnaires », dans le secteur du tourisme.
    LQA t’est ouvert pour tous tes articles dévoilant la vérité et retraçant ton combat.
    Fraternelles salutations.
    Salah-Eddine

    DANGER A L’HORIZON
    10 octobre 2012 at 13 h 51 min – Reply

    Salut à vous cher said ait abdallah . Je me souviens que du temps du règne de BOUMEDIENNE, déjà vous vous êtes attaqué au phénomène de la corruption d’abord au sein du ministère de l’agriculture puis dans le secteur touristique (ONAT) en 1978. A l’époque, même avec le régime impitoyable de la sécurité militaire toujours au dessus de nos têtes à chaque coin de rue, de commerce, de bars, de cinémas , de restaurants, vous avez quand même eu le courage de dénoncer.Nous c’est vrai qu’à l’époque on avait la trouille de tout par rapport à des hommes courageux comme vous.
    Chapeau ya kho !Je vous salut pour vos engagements courageux qui ne vous ont pas quitté depuis.

  3. lyes laribi dit :

    Le faite d’avoir eu ces personnes en tant dirigeants était une régression de l’espèce. On le paye cash aujourd’hui.

  4. Mohand Oukaci dit :

    Quand on propulse un médiocre au sommet de l ‘Etat comme le fut le colonel Chadli Bendjedid en 1979 il ne peut accoucher que d ‘ une mediocratie.

Les commentaires sont fermés.