A Mohamed Mediène, le plus puissant et le plus grand général algérien de tous les temps

Timiaouine, le bout du désert politique

Enfants de TimiaouineLes enfants du Sud, futurs contrebandiers, futurs terroristes, futurs informateurs de Tartag, futurs drebkya du pouvoir, futurs charlatans et disciples de maraboutisme, futures trafiquants de drogue et futurs gueux, — l’horizon des habitants du Sud est vaste —, n’oublieront pas vos considération et bienfaits.

Comme les morts et les vivants du Nord se sont inclinés devant votre grandeur, seigneur et maître des seigneurs, faiseurs des rois qui ont détroussé l’Algérie, avant que vous ne creviez comme une bête blessée, avec vos secrets funestes, les fils du Sud vous saluent et vous transmettent cet humble souvenir. Appréciez l’innocence des enfants oubliés.

Timiaouine, terre de feu et de sable, d’où seuls les échos de misères, des armes et du trafic arrivent et écorchent les oreilles des dignitaires d’Alger, création de votre grand génie, Timiaouine, terre du loisir et de la vie qui arrivent du ciel, avec les rares pluies et le vent chaud.

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Musique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour A Mohamed Mediène, le plus puissant et le plus grand général algérien de tous les temps

  1. AMAR BOUZWAR dit :

Les commentaires sont fermés.