Kamel Rezag Bara, un symptôme du terrorisme

Harki du système

PP Kamel Rezag BaraQu’il est radieux avec son sourire ! On lui donnerait le Bon Dieu sans confession. Ce bon père de famille a toujours été un des joyaux du pouvoir. Il est l’homme de confiance et le confident de tous les présidents depuis que le général Mediène lui a accordé sa grâce et l’a planté près de lui au sommet du système. Razak Bara, fin diplomate, se mue et s’adapte avec grande souplesse à tous les changements politiques. Rien qui ne puisse être chevauché en politique. De la répression sanglante et la guerre totale contre le terrorisme à l’ère de la réconciliation avec les « ex-terroristes », il saute avec la vélocité et la grâce d’une gazelle. Dans sa conscience mille fois retapée, ce principe quasi universel de la longévité politique à tout prix, s’appelle le dévouement au service de la patrie. Un artifice cosmétique, mais surtout excédant pour l’opinion, dont les gérontes de l’État usent et abusent même lorsqu’ils ils sont à l’article de la mort. La culture méprisante et méprisable du agripper de toutes ses forces au pouvoir , ancrée chez nos responsables, n’est pas sans effet sur les rapports de confiance entre le peuple et le pouvoir. Elle exacerbe les mécontentements et du coup elle fait le lit du terrorisme.

Sa docilité exemplaire, son sens du secret et ses rhétoriques tortueuses, recherchées en haut lieu pour combler aux yeux des partenaires étrangers le baratin bas de gamme des « marmitâtes » (bafouilleurs) haut placés, font de lui un important serviteur appelés non sans raison « harki du système ». On lui a toujours confié une mission d’enrobage dans les dossiers sensibles. Il s’en est acquitté sans coup férir puisque, vivant dans un cocon de sécurité, le gardien du temple n’avait de compte à rendre à personne. Quand il parle, c’est à la cantonade qu’il le fait (cette manière d’agir qui s’approche au bras d’honneur au peuple). Jamais il n’est descendu dans la rue, a répondu de ses actions dans un débat public ou a affronté les détracteurs politiques… Surtout pas les éplorées. Un comble pour un ex-président d’une organisation des droits de l’homme… Il a tellement fait partie de la vie secrète du sérail et survit à tous les purges qu’on se demande s’il n’est pas confondu avec les meubles et le décor.

Aujourd’hui, Rezag Bara a le visage radieux en parlant à la presse, signe qu’il plane sur des nuages. Cette bonhomie intrigue. Pendant la décennie noire, l’homme aux rares sorties médiatiques incarnait par son regard froid et austère toute l’arrogance et l’opacité du pouvoir. Sollicité un jour par des journalistes français qui avaient le toupet de mettre leur nez dans les dossiers sécuritaires, il les a renvoyés balader sine die. À quoi doit-on le bouleversement de son humeur ? Quelle est cette nouvelle qui redonne des couleurs à sa fraise ? Il n’est pas sorcier de deviner l’aubaine que lui offre l’attentat de Paris, comme tous les crimes terroristes dirigés contre l’Occident. L’occasion est trop belle pour les savantes dissertations sur le terrorisme empreintes d’un manichéisme tranché. Mais aller jusqu’à rayonner de joie à l’odeur de la mort…

http://www.tsa-algerie.com/20151123/terrorisme-daesh-intervention-militaire-entretien-avec-kamel-rezag-bara-conseiller-du-president-bouteflika/

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Hommes du système, Terrorisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Kamel Rezag Bara, un symptôme du terrorisme

  1. un rat ne sait pas qu’ il est un rat

  2. Amar bouzouar dit :

    http://www.groupe-rbi.com/
    ———————————
    EEE : Il est préférable de faire un commentaire en rapport avec le sujet avant de chaque hyperlien. Le risque de détourner le blogue est réel.
    Merci pour votre compréhension.

    • Amar bouzouar dit :

      Oui pas de problème.
      Par ce lien je me demandait si monsieur REZZAG-BAARA a un lien avec le GROUPE REZZAG-BAARA INDUSTRIES qui possède une unité de Fabrication de Carreaux Céramiques + Une unité de Traitement et de Conditionnement
      de Dattes + Une unité de Tubes PVC Rigides et Tubes PE pour Gaz et AEP… (voir le site web du «conglomérât»!
      Cela explique peut-être son visage radieux et qu’il plane sur des nuages…et qui explique en même temps son aplaVENTRisme, sa soumission servile ainsi que ça gymnastique idéologique d’un éradicateur notoire a un réconciliateur de service!

Les commentaires sont fermés.