Algérie : 26 femmes agressées tous les jour!

harcèlement-sexuel

Dans le pays des 30 000 mosquées, du conservatisme, du voile, des oulémas et bien sûr le pays de Bouteflika-DRS, la femme aurait pu se dire, si elle avait le choix de naître ou non en Algérie, que sur cette terre toutes les conditions sont réunies pour vivre dans la sécurité et la dignité. Des islamistes à la pelle, des savants à la barbe blanche, des mosquées pleines à craquer, un puissant pouvoir qui veille scrupuleusement à leur sécurité, et enfin un président providentiel débarquant en catastrophe à El Mouradia avec la ferme intention de répandre la paix, la dignité le bien-être.

Une fois ses pieds sur le sol de l’Algérie, la femme découvre le grand subterfuge. Que du festi (imposture). Elle sera tombée dans l’empire du mâle, là où la barbarie se cache derrière le sens de la République, derrière, le patriotisme et surtout derrière la dévotion ambiante. Elle voit très vite qu’elle doit se soumettre de mille et une façons. Le voile en est le signe le plus populaire. Tu ne dois pas montrer tes cheveux. « Tes cheveux c’est fitna et donc haram », disent les barbus et en écho, leurs plus proches sympathisants. Qu’à cela ne tienne. La pauvre se résigne met le foulard. C’est la volonté du Ciel, se dit-elle. Mais peine perdue, elle ne subit pas moins l’agressivité ignoble de l’homme musulman. L’imam qui lui impose le foulard ne peut pas la sauver des montres qui le respectent et inclinent la tête devant lui. Il s’en fout ou ne s’en soucie pas autant que pour le voile.
D’aucuns diront que le fléau de la violence contre les femmes n’est pas l’apanage des sociétés islamiques et que tout ceci n’est que dénigrement mesquin. Peut-être bien, il y a lieu de comparer les taux. Sauf qu’il faut nous expliquer à quoi sert alors le voile si sur le plan statistique, la femme voilée largement majoritaire (donc la plus concernée par la violence) en Algérie et ailleurs ne la distingue pas de la femme occidentale. Le voile ne la protège pas et n’en tire aucun profit.

D’aucuns diront que le fléau de la violence contre les femmes n’est pas l’apanage des sociétés islamiques et que tout ceci n’est dénigrement mesquin. Peut-être bien, il y a lieu de comparer les taux. Sauf qu’il faut nous expliquer à quoi sert alors le voile si sur le plan statistique, la femme voilée largement majoritaire (donc la plus concernée par la violence) en Algérie et ailleurs ne la distingue pas de la femme occidentale. Le voile ne la protège pas et n’en tire aucun profit.

Sur la photo une militante afghane (peintre probablement) lutte contre le harcèlement sexuel et défie les singes de Kaboul.

A propos El Erg Echergui

Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Periclès
Cet article a été publié dans Islamisme, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Algérie : 26 femmes agressées tous les jour!

  1. Fulcrum dit :

    Quand vous dites que 26 femmes sont agressés chaque jour, vous voulez dire agressés sexuellement ou agressés tout court?

    Pour ce qui est des statistiques qui la distingue de la femme occidentale, il y en a qui sont revelatrices. Les associations de defense des femmes en Algerie ont dénombré 22 décés durant les 9 premiers mois de l’année 2015. En France, on en a connu 148 deces en une année rien que pour les violences conjugales ayant entraine la mort de la conjointe. Et pourtant il y existe des lois tres severes pour protéger les femmes en France, ce qui n’empeche pas d’avoir un taux qui fait plusieurs fois . Selon l’OMS, 30 % des femmes dans le monde subissent des violences conjugales. Et en France, chaque année on a 2 millions de cas de violences conjugales declarés chaque année.

Les commentaires sont fermés.